Retour

Compin part à la conquête de l'Amérique

Compin part à la conquête de l'Amérique

img4 Compin va intégrer pour la première fois le marché nord-américain. Un succès lié au contrat remporté auprès d'Alstom US pour fournir les sièges des 28 futurs trains pendulaires Avelia Liberty qui circuleront entre Boston et Washington via New York et Philadelphie. Un marché d’environ 22 millions de dollars.
 
Pour gagner ce contrat, la société a dû répondre aux exigences du "Buy American Act". En clair, si les sièges sont dessinés, conçus et testés au sein de son usine de l'Eure,  ils seront assemblés aux États-Unis avec des composants locaux.
 
Ainsi, ce marché va conduire Compin à installer une base industrielle aux États Unis, qui lui permettra d’adresser à terme les différents segments du marché du siège ferroviaire en Amérique du Nord (métro, trains de banlieue, trains régionaux…) et de promouvoir son savoir-faire auprès d’autres États d’Amérique.

Début 2017, l'équipementier a déjà remporté un marché de près de 13 millions d'euros, soit près d'un quart de son chiffre d'affaires annuel, pour fournir les 17.000 sièges des 40 futurs trains grandes lignes normandes de Bombardier.

En 2015, Compin avait réalisé une augmentation de capital de 10 millions d'euros pour lui permettre notamment d'acquérir l'équipementier espagnol Fainsa.
 
F.G.